AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Chez les pipelettes il est

Partagez | 
 

 Les signes du zodiaque.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
prov
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3125
Age : 69
Localisation : chez les nougats
Humeur : ou le vent me conduit ......
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Les signes du zodiaque.   Dim 26 Oct - 17:54

Les signes du zodiaque.


Il est impossible de savoir comment les douze signes de notre zodiaque moderne ont été associés avec les caractéristiques que les astrologues leur ont attribuées. Les Gémeaux, par exemple, doivent leur nom aux étoiles jumelles qui brillent dans cette portion du ciel. Il est vrai que les étoiles de la constellation du Lion évoquent la forme d'un animal couché, et que celles de la Vierge suggèrent le profil d'un corps humain. Les signes doivent leurs noms aux civilisations antiques, qui ont transmis un certain nombre de mythes étroitement associés avec ces signes : l'étude de leur histoire est fascinante et complexe. Aux quatrième. et troisième siècles avant J.-C., des parties du corps humain ont été affectées aux signes du zodiaque, en commençant par la tête avec le Bélier ( équinoxe de printemps) et en finissant par les pieds avec les Poissons. Cette association est sans doute due aux Grecs, qui ont également mis en relation des plantes avec certains signes. Par ailleurs, les médecins égyptiens ont établi des liens entre des signes et des animaux ou des minéraux. Pour les astrologues, l'importance des signes réside dans les caractéristiques auxquelles ils ont été associés il y a plusieurs milliers d' années.


LE BÉLIER

Premier signe du zodiaque, 21 mars - 20 avril, 0° point vernal, équinoxe de printemps, égalité des jours et des nuits. Signe de feu - cardinal - positif - masculin. Maître : Mars. Exaltation du Soleil au 19° (Pentecôte). L'éveil du printemps, la jeunesse virile, le commencement des choses.

Pour la nature, c'est le moment du renouveau. Sens psychologique : l'action, l'impulsion. Sens social : le commencement. 0° du Bélier ! C'est le moment où le jour et la nuit ont une même longueur sur toute la planète Terre. La durée du jour ne cesse de croître depuis quatre mois, depuis le solstice du Capricorne.

L'être humain finit d'émerger des signes collectifs. Les signes collectifs débutent par celui de la Balance, pour terminer par celui des Poissons, six signes plus tard. Les signes personnels, quant à eux, comprennent les six signes du Bélier jusqu'au signe de la Vierge.

L'être humain émerge et se rend compte qu'il est un individu, qu'il compte sur l'action pour réaliser cette phase. Le besoin d'entreprendre est impératif. Mener à terme son action ou son combat est une autre histoire, l'important pour le Bélier étant de commencer, il est donc naturel d'être un pionnier, un entrepreneur, un meneur, etc. pour une cause qu'intuitivement il trouve juste et pour laquelle il ressent une nécessité de servir. Pendant cette phase, il faut prendre son courage à deux mains et se détacher de quelque chose ou de quelqu'un. Il y a toujours une peur qui freine et qu'il est essentiel de dépasser. De là, découle un comportement émotionnel (ne pas confondre avec sentimentalité), qui rappelle celui d'un adolescent, en raison de son côté quelque peu naïf. Les facultés d'adaptation doivent être développées et l'on peut être en avance sur son temps. Si le Bélier ne réagit pas toujours à l'appel qu'on lui lance, ce n'est pas par désintéressement égoïste, mais par obligation intérieure, il a l'intuition qu'il doit avant tout s'occuper de lui, tant il a de choses à découvrir par lui-même. Le choix des possibilités est énorme, mais peut poser des problèmes.

Lorsqu'on parle de progressions et de transits (différentes façons d'observer le passage de planètes ou axes lunaires, de "corps" mobiles dans un thème), il est important de noter qu'après le 19° (point d'exaltation du Bélier), l'action devrait être plus franche. On ne devrait plus regarder en arrière, on devrait être parvenu à se dégager de ses peurs et agir de façon plus continue.

Un enfant (dont la venue au monde se déroule sans problème) naît la tête en avant. Au fond du vaste réservoir de l'inconscient, il existe "quelque chose" qui nous identifie à cette énergie : la première action dans la vie est de se dégager de la matrice nourricière pour vivre sa propre vie.

C'est une action brutale et terrifiante pour le bébé. Le primal scream, le cri primal, est pour la plupart des psychologues de l'enfance le premier traumatisme vécu par nous tous. Je préciserai, que certains traumatismes peuvent être vécus alors que l'enfant se trouve encore dans le ventre de sa mère, par la projection des parents sur ce dernier. Il semblerait que les parents fassent vivre à leurs enfants (par le biais du processus de projections) leurs désirs, luttes, glorifications, victoires, amours, haines, désir de divorce, etc. Est-ce une loi génétique ? Dans tous les cas, l'enfant dans le ventre de sa mère est si réceptif, à tout ce qui se passe en elle, et à travers elle, qu'il sait inconsciemment tout ce qui se passe autour de lui ; son inconscient retenant tout. Il ne lâchera ce bagage que bien plus tard, au cours de sa vie.

L'archétype de la lutte engagée pour devenir un individu, est symbolisé par la maîtrise de Mars sur le Bélier. De cette maîtrise découle tout un comportement. S'il y a amour, pendant cette phase, c'est plus par besoin d'amour émotif que par attachement à quelqu'un en particulier, car Vénus est dite en chute dans le Bélier. C'est Vénus qui nous relie au partenaire, qui nous indique de quelle façon on peut se comporter, si l'amour se présente.

La peur de sortir du cocon protecteur de la mère (la matrice) pour prendre ses responsabilités, vivre malgré les limitations du monde extérieur, est symbolisée par la chute de Saturne. La chute, tout comme l'exil d'une planète, signifie qu'il se trouve quelque chose de particulier dans l'emploi que l'on devrait faire d'une planète. La chute est une énergie qui se dirige vers le bas, l'exil, une force que l'on donne à autrui. On utilise une planète en chute ou en exil d'une autre manière que dans la vie de monsieur - tout - le-monde.

La lettre grecque Alpha est une vue renversée du symbolisme Bélier.

L'oméga est présent dans le signe opposé, la Balance. Le Bélier, l'Alpha, le commencement, rencontre les autres à l'opposition, donc à l'Oméga, à la Balance, premier signe du collectif, symbolisant la fin du moi, mais aussi le début des autres et au mieux, la rencontre avec les autres.


LE TAUREAU


Deuxième signe du zodiaque, 21 avril - 21 mai, Terre - fixe - négatif et féminin. Maître : Vénus. Exaltation de la Lune au 3° Taureau, chute d'Uranus, exil de Mars.

Sens psychologique : la sécurité, la stabilité, tout doit servir. Sens social : production. C'est la stabilité du printemps, la fécondation de la nature, les fleurs sont fécondées.

La nature commence à donner ses fruits ou les donnera. Nous constatons qu'une direction est donnée à l'impulsion Bélier. Sans le Taureau (Taurus en latin), le Bélier finirait par exploser sous la force de sa propre action. Le mélange de l'énergie fixe et de la Terre (perception), permet de comprendre que l'on doit trouver une place méthodique, sûre et concrètement pratique. C'est une phase orientée vers le côté formatif de l'homme. Le côté concret et extérieur, donc matériel, est important.

Ce signe permet de posséder ce dont on a besoin pour s'actualiser toujours plus, si l'on en fait bon usage. Les idéaux du Bélier ne sont pas ou guère compris, car l'individualité est un fait acquis. Cette phase ne se bat plus pour devenir un individu, mais pour rechercher les formes de sécurité et de protection de cette dernière. Tout ce qui touche au Taureau doit être, avant toute chose, productif. Il a horreur de perdre son temps et un besoin d'action utile et concrète. Les limites des possibilités sont connues et déterminées, leur étroitesse est généralement comprise. Il y a opiniâtreté et tendance à s'affermir dans des valeurs pratiques et matérielles.

Le Taureau continue d'agir là où les autres se sont arrêtés depuis longtemps. On peut arrêter momentanément l'énergie Taureau, mais tôt ou tard elle reprendra le dessus, comme s'il ne s'était rien passé. Il y a volonté d'intérêt et de possession (sans forcément y accorder un sens péjoratif, possession ne voulant pas nécessairement dire attachement absurde). Le Taureau peut être très fidèle, par souci de sécurité. Le conservatisme peut agir de façon paralysante, voire destructrice, l'essentiel de cette phase étant surtout le côté productif, où tout doit servir. La nécessité de la sensualité peut ressortir à un niveau purement artistique. C'est une phase de réaction au besoin de démonstration de la phase Bélier.

L'enfant dans la phase Taureau reconnaît ses parents, il sait que l'important est de vivre, POINT. Il n'y a plus d'action pour s'individualiser puisqu'il vit. Le bonheur de vivre est normal durant cette phase. L'enfant est allaité par sa mère (symbole lunaire) et s'accroche au sens vénusien de l'amour. Il se rend compte que dans tout ce qui vit, existe une valeur matérielle, qui fait que sans la nourriture ingurgitée par sa bouche, il n'y aurait pas de vie. D'où la nécessité de se trouver des bases stables et sécurisantes.

Le but psychologique sexuel de cette phase est aussi une production. La sexualité doit se matérialiser, se sensorialiser par une forme de vie, à l'opposé du Scorpion, qui utilise sa sexualité dans un sens de fusion avec le partenaire. La base de ce processus prend sa source dans les souvenirs inconscients de l'allaitement, un peu comme s'il voulait rendre ce qui lui a été donné, soit l'amour et la possibilité de vie (Vénus et Lune). Le sens de l'exil de Mars (l'exil est une force dirigée vers autrui, selon la tradition), se comprend alors mieux. La chute d'Uranus, (la chute représente un mouvement dirigé vers le bas, toujours selon la tradition), me laisse perplexe. Uranus transite un signe pendant sept années environ. Toutes les personnes nées durant cette période ont peu d'affinité avec les symboles uraniens : électricité, tout ce qui leur permet de gagner du temps, leur sens de la liberté, l'automobile, etc. Nous pensons que la chute provoque plutôt des problèmes d'adaptation au sein du milieu social (la dernière guerre mondiale a eu lieu durant le transit d'Uranus dans le signe du Taureau). Selon la tradition, Uranus est dit en chute dans le Taureau.

Le Taureau contient les Pléiades, groupe d'étoiles dites fixes qui ont mauvaise réputation, (troubles de la vue). Selon certains astrologues, ce serait le centre de l'expérience humaine, (voyez le monde matérialiste, capitaliste). Ces troubles de la vue ne seraient-ils pas dus plutôt à un refus ou à une ignorance de la vue de l'expérience humaine.

Le graphisme du Taureau représente le mythe de l'Œuf du Monde supportant la coupe. Recevant la vie, il évoque la réceptivité du signe ainsi que la grande mémoire qui le caractérise. Mythologiquement, c'est la force des passions primitives qui est symbolisée par le Taureau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://pourlanimal.forumpro.fr/forum.htm
prov
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3125
Age : 69
Localisation : chez les nougats
Humeur : ou le vent me conduit ......
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Les signes du zodiaque.   Dim 26 Oct - 17:56

LES GÉMEAUX

Troisième signe du zodiaque, transit du Soleil 22 mai - 21 juin. Air - mutable - positif - masculin. Maître : Mercure. Exil de Jupiter. Le jour devient de plus en plus long.

Signification : tous les moyens de communication, lectures, procédés de diffusion essentiels : vulgarisation, courts voyages, langage.
Sens psychologique : l'adaptabilité intellectuelle et l'instabilité sont deux réactions logiques à la phase Taureau. Sens social : enseignement primaire, professionnel, technique, poste, presse, transports en commun.

Le Bélier est masculin, les planètes Soleil et Mars sont masculines, Le Taureau est féminin, les planètes Vénus et Lune sont féminines. Le Bélier est Cardinal, le Taureau est Fixe, les Gémeaux sont mutables et deviennent la résultante des deux premières énergies, la multiplicité des énergies mâles et femelles qui sont embrassées (prises dans leurs bras, littéralement parlant). Le couple Soleil - Lune symbolise l'homme et la femme. Le couple Mars - Vénus, ce sont les amants. Mercure, planète stérile, neutre, symbolise la jeunesse, suite logique. Mercure Gémeaux multiplie, alors que Mercure Vierge, autre signe mercurien divise. Caïn et Abel sont des représentations Gémeaux ; le bien et le mal, etc. Le pouvoir de représenter les courants de façon raisonnable et de se rendre compte de la dualité inhérente à l'être humain est parfaitement indiqué par cette énergie mutable. Certains Soleil aux ascendants Gémeaux sont homosexuels. Une autre façon de ressentir cette énergie mutable qui recherche son double de façon intellectuelle.

La précocité est naturelle avec cette énergie. Le besoin est impératif de rattacher les objets entre eux, d'établir des connexions entre les objets extérieurs. L'étendue couverte par ces “objets” (au sens psychologique) peut être large, depuis les affaires et les gens, jusqu'aux faits et aux idées. La nouveauté est donc ressentie comme désordonnée et sans système, il y a nécessité de rattacher d'abord les choses qui existent pour les ordonner. L'usage logique du cerveau occupe toujours la première place dans tous les cas. L'énergie Gémeaux excelle dans la création de systèmes et de techniques, quoiqu'il n'y ait pas d'approfondissement, pas de création sans d'autres énergies. Les contacts sont essentiels bien que généralement ces derniers restent de nature superficielle.

Le changement est une réaction à la phase Taureau. Il y a tendance à l'impersonnalité. L'homme dans le Gémeaux se voit placé face au monde extérieur et l'adaptation extérieure l'emporte sur le monde intérieur. L'insécurité et le besoin d'ordre découlent de l'insécurité intérieure. La recherche se place plutôt sur l'entourage immédiat que vers le moi intérieur, ce qui peut donner une passivité envers ce moi intérieur, la perception mentale (Mercure) du monde est un point essentiel de la phase Gémeaux.

L'enfant a eu ses premières perceptions dans sa phase Taureau. Il se rend compte qu'il est entouré par ses parents (Soleil/Lune), il y a communication entre les trois personnes, ou en tous cas, il devrait y avoir communication. L'enfant respire, perçoit le sens des choses que ses parents veulent lui inculquer. Il y a les premiers mots, les premiers balbutiements, l'enfant s'aperçoit que, dans sa vie, sa nourriture et le fait de se battre pour l'acquérir ne suffisent pas ; il lui faut aussi communiquer s'il veut être pris en considération. Les premières pensées sont issues de ce processus. Les images deviennent plus importantes, plus marquantes. Les yeux (symboles du Soleil et de la Lune) permettent de faire comprendre de façon réaliste et intellectuelle, ce qui se passe dans le monde. D'où ce besoin humain de classer nos images, de les coder en langage clair et perceptible, de communiquer, ne serait-ce que pour dire : j'ai faim (Taureau) ou j'existe (Bélier) pour ne pas être isolé face au monde extérieur, prendre conscience des autres, dans le contexte extérieur... L'enfant peut, tout comme l'adulte, sur un plan plus négatif, avoir tendance à utiliser les autres uniquement à ses propres fins, de manière amorale.


LE CANCER

Quatrième signe du zodiaque, 22 juin - 23 juillet, 0° du solstice d'été. Jour le plus long et nuit la plus courte. Cardinal, négatif, féminin. Maître : Lune. Exaltation de Jupiter, chute de Mars et exil de Saturne. C'est l'épanouissement de la nature.

Significations : fécondité, bases personnelles, ténacité, famille, traditions, racines. Les racines collectives sur lesquelles on s'appuie au moment de la naissance. C'est aussi la première couche de l'inconscient en un sens plus personnel et intime.

Sens symbolique général : mers, océans, objets transparents, tout ce qui touche à la mer, manipulation des corps transparents : cristal, optique etc. Histoire, héritages du passé, donc de l'inconscient, la foule.

L'homme a appris qu'il est un individu à part entière, qu'il est matière, que la pensée permet une extension et que malgré tout, il lui semble être seul, isolé. S'il veut intégrer réellement toutes ses potentialités, il lui faut vivre la phase Cancer. Opposé au signe solitaire du Capricorne, le Cancer, désire se transformer grâce à la force des sentiments. Ce dernier est un arrêt pour les Gémeaux, car toute extension est suivie de son contraire. Si les Gémeaux s'étendent, le Cancer se contracte. C'est une phase de recherche intérieure qui passe par le biais du monde des sentiments. 1 engendre 2 qui engendre 3 qui engendre toute chose : l'Alpha (Bélier) engendre le Taureau qui engendre les Gémeaux qui engendrent toutes choses : Cancer. La première action du Bélier, la consolidation du Taureau, l'entrée en relation avec le monde extérieur des Gémeaux, le Cancer ajoute l'influence du monde extérieur sur le moi intérieur et l'épreuve des expériences et des sentiments.

L'eau et l'énergie cardinale nous indiquent bien une voie d'expérience intérieure ainsi qu'une dualité dans la vie affective, le Cardinal allant vers l'extérieur. Ce signe est replié sur lui-même, il éprouve et conserve beaucoup de choses à l'intérieur de son être, bien qu'il soit très attiré vers le monde extérieur. Une sorte de force d'attraction du monde et des événements extérieurs lui font prendre les choses beaucoup trop à cœur. La pénétration (eau) inconsciente fait qu'il attire beaucoup de situations ou d'événements.

Il y a prise d'initiatives qui ne finissent pas toujours de façon très heureuse, mais qui peuvent aussi agir de façon stimulante, du fait qu'il compatit aux difficultés des autres. L'abondance des sentiments et cette particularité qu'il a de façonner par le sentiment les impressions qu'il reçoit du monde extérieur, font qu'il éprouve un fort besoin d'émotions, d'expériences intimes, de soins, voire de gâteries.

Les Gémeaux vont vers le monde extérieur, mais le Cancer se dirige plutôt vers un champ d'activités plus restreint, structuré, comme les activités ménagères. La famille, la tradition, la maison et les enfants sont considérés comme des valeurs fondamentales.

Il devrait marcher en parallèle avec la période de fructification que représente l'été pour la nature. En raison de son côté très sentimental et sa grande sensibilité, le Cancer possède un côté très artiste. Il doit apprendre à travers ses lunettes à manier ses sentiments. Cette phase apprend que les sentiments éveillés par le monde extérieur doivent être travaillés donc reconnus et compris.

La crainte due à une vulnérabilité sentimentale peut donner lieu à des surcompensations, des démonstrations ostentatoires d'affectivité et d'émotion, mais le monde extérieur peut également être source de stimulation. Le besoin de sensation peut dégénérer en recherche systématique d'émotions fortes. Sa possessivité à l'égard de sa famille est une conséquence de cette insécurité; c'est une crainte de perdre les éléments extérieurs qui libèrent des expériences affectives. Cela peut aussi engendrer une inconstance d'esprit : quand on est à l'extérieur on voudrait se rendre à l'intérieur et vice versa.

L'enfant pendant la phase Cancer, après avoir appris à parler et à mettre un peu d'ordre dans ses pensées, se voit confronté à sa force d'imagination. Il rêve et c'est pendant cette phase que le maximum d'assimilation peut être atteint. C'est la sécurité affective (l'amour) que lui donnent ses parents qui lui permet de contrecarrer ses peurs. L'exemple du père (symbole saturnien), permettra à l'enfant de “grimper” dans sa vie. La responsabilité envers la vie, au niveau de l'enfant, est symbolisée par ce signe. L'image subconsciente de l'impact de la famille envers le monde extérieur, vis-à-vis de son monde fermé, du cocon, est gardée certainement avec un maximum de force durant cette phase. Tout peut être joué à partir de cette dernière qui symbolise justement l'enfance.

L'axe Cancer - Capricorne est on ne peut plus évident durant cette partie de la vie. Par les limitations de la famille Cancer (ou en réaction à ces limites) on peut intégrer le monde extérieur de façon personnelle, sans être obligé de tenir compte sans arrêt des avis extérieurs. La conscience s'appuie sur le passé, et à l'aide de l'honnêteté naturelle et logique (Jupiter), l'individu arrive à la globalité de l'être (Lune - Saturne). La paix, en quelque sorte, dans l'ego conscient.

LE LION

Cinquième signe du zodiaque, transit du Soleil : 23 juillet - 23 août. Fixe - positif - masculin. Maître : le Soleil. Exaltation de Neptune. Exil de Saturne et Pluton. Chute de Mercure.
Significations essentielles : le Lion indique le rayonnement, l'épanouissement de la nature, la plénitude de la végétation.


Sens psychologique : de cette plénitude découlent noblesse et fierté, un besoin de reconnaissance.
Localisation physiologique : cœur, région dorsale, dos, mœlle épinière, colonne vertébrale, nerf rachidien, artères, le système circulatoire. Le Soleil régit directement l'œil droit (en ce qui concerne l'œil gauche, il s'agit de la Lune). Rate, pancréas, glandes séminales. Action pathologique : hypertension.

Usuellement, le Lion c'est les théâtres, les monuments, les foyers (sauf pris dans le sens familial). Les activités léonines sont plutôt dirigées vers des travaux d'embellissement, châteaux, monuments, tout ce qui sert à un certain étalage de splendeur, de richesse, d'exhibitionnisme, mondanités, restaurants et établissements de luxe, spéculations.

Le Soleil envoie sa lumière sur le reste du système solaire, la Lune rediffuse cette lumière la nuit sur notre planète. C'est pourquoi le Soleil est considéré comme le grand aristocrate du système. Le Lion reprend ces tendances, mais attention, un signe n'est pas une planète ! Le signe rediffuse les énergies des planètes qui lui sont spécifiques par des possibilités d'action. Après avoir formé les différents côtés de son individualité par les 4 éléments, l'homme, par la réunion des possibilités (feu) se trouve devant sa personnalité (fixe), conscient de lui-même.

Le point essentiel à travailler avec cette énergie, est la représentation “dramatique” (Neptune) de la personnalité, afin d'obtenir une reconnaissance sociale, qui affirme la reconnaissance de sa propre valeur. C'est l'auto affirmation du soi. Le Lion recherche donc une grande confiance en lui. Ce peut être une position sociale reconnue qui peut la lui donner. Le mélange des énergies fixes et feu, lui donne une impression de grande stabilité ainsi que le pouvoir de s'axer sur lui-même, d'où la nécessité de se trouver au centre de l'intérêt général. La reconnaissance sociale, (il se sent un chef né), confirmera son sentiment personnel de valorisation. Pour compenser le besoin du paraître solaire, il lui faut une énergie “contraire”, plus axée sur la compassion, par Neptune qui se trouve en exaltation dans le signe. Voilà pourquoi il y a tant d'artistes et de gens du spectacle nés sous le signe du Lion. Mais Neptune peut aussi dire porter un masque, il peut donner un comportement sur compensatoire (une fausse idée de soi-même). Le fait de porter un masque, signifie indiscutablement qu'on est un point de mire, d'où un comportement plus dramatique, ponctué de grands gestes. Cela peut dégénérer en tyrannie, en entêtement dominateur, en excentricité et en orgueil. L'inverse peut aussi se produire, être un exemple de bravoure, de chevalerie, de générosité et de sympathie, voire idéaliste.

La maturité externe (en rapport avec la nature) se développe dans ce signe d'été. La maturité interne aura lieu en hiver dans le signe du Verseau. Dans le Lion, l'homme doit travailler sur lui-même. Les passe-temps et autres manifestations créatrices (dont les enfants) devraient se développer à ce stade.

La prise de conscience de lui-même peut provoquer une forme d'ivresse (Neptune). Il y a danger de ne pas voir que l'on s'écarte de façon subtile de son idéal, à cause de son ardent désir et de son rêve d'acceptation sociale. Ces principales difficultés viennent de son approche de la vie avec un pied d'égalité par rapport aux autres. La tendance à l'extériorisation est une réaction à la phase Cancer, bien qu'il puisse être casanier, il fera de sa maison un lieu où se rencontrent amis et connaissances, où l'on peut donner libre cours à son imagination, à sa créativité et aux jeux.

Sur un plan plus freudien, le Lion symbolise une recherche de la virilité, il n'est donc pas étonnant de constater que certaines femmes ayant leur Soleil dans ce signe deviennent homosexuelles. L'homme Lion est aussi sujet à ce genre de faits. L'amour est essentiel pour lui, mais il existe toujours une confrontation. Lilith se sent bien dans le Lion, mais n'indique-t-elle pas souvent que la barre a été placée trop haut ? Il y a un désir inconscient de se sublimer.

Tout ce qui se trouve dans ce signe réagit beaucoup mieux après qu'il ait appris à poser les bonnes questions.
L'enfant croît, il a reconnu ses bases familiales et s'extériorise. Il rencontre ses premiers petits copains (Lion opposé au Verseau). Pour faire sa place parmi eux, il va user de confrontation verbale ou plus directe. Combien de fois n'a-t-on pas entendu sortir de bouches enfantines “Mon papa, il est le chef des pompiers” ? Le Soleil, symbole du père ; Saturne aussi, mais le père qui structure, le père modèle. Saturne est en exil en Lion ...

Bien sûr, l'enfant dans le Lion, recherche un exemple sur lequel il pourra se modeler et qui lui permettra de se distinguer de ses camarades de jeux. C'est autour de ces jeux que l'enfant va stabiliser son auto représentation, ce qui lui servira de base pour sa vie future. Il sait qu'il sera jugé par ses copains pour son adresse et que s'il gagne, il pourra être le chef. Le chef, mot-clé Lion, non ? Dans cette phase il faut maîtriser les énergies de telle façon que celles-ci deviennent force maîtrisée et disponibilité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://pourlanimal.forumpro.fr/forum.htm
prov
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3125
Age : 69
Localisation : chez les nougats
Humeur : ou le vent me conduit ......
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Les signes du zodiaque.   Dim 26 Oct - 18:03

LA VIERGE

Sixième signe du zodiaque, 24 août - 22 septembre. Terre - mutable - Négatif - Féminin. Maître : Mercure. Exaltation également de Mercure au 15°. Déclin de l'été, temps des moissons, la nature honore la peine et le labeur des hommes.

Signification essentielle : le profit des récoltes, plus psychologiquement, c'est le bon sens et le dévouement. Sens social : la masse des travailleurs.

Quand on parle de la Vierge, la rumeur publique à tendance à se montrer amère : Quoi, tu es de la Vierge, bof !... L'astrologie populaire a donné une mauvaise réputation à ce signe qui, pourtant, est avant tout une réaction et une conséquence à l'apogée de la phase Lion, dans laquelle l'expression du soi, le pouvoir de globaliser dans les grandes lignes et la conscience formaient un point central.

Nulle libération (Lion) n'est parfaite. Si l'on veut atteindre son but de façon concrète, il faut trouver la technique qui permettra de ne pas gaspiller l'énergie léonine. C'est ici que l'homme développe ses possibilités de discernement ainsi que l'analyse de ses actes au fur et à mesure qu'ils se présentent. Tout est soumis à l'analyse critique, ce qui peut donner une apparence de froideur. C'est dans la phase Vierge que l'homme ressent le plus sa propre vulnérabilité, donc un souci d'amélioration perpétuel. C'est la réaction à la certitude du Soi de la phase Lion. C'est également la raison pour laquelle, l'individu qui a son Soleil en Vierge se trouve être un excellent bras droit, mais un piètre patron. Son pouvoir d'analyse rapide des situations lui fait se rendre compte des failles ou défauts, mais son manque de mise en train, typique des signes de Terre, lui fait douter de sa propre capacité à les résoudre. C'est pourquoi le type Vierge se retrouve souvent au service d'une cause ou d'une personnalité. Mercure/Vierge divise alors que Mercure/Gémeaux multiplie.

Il y a dans la Vierge, une grande capacité d'analyser ses propres carences ou défauts, ainsi qu'une forte mobilité de pensée, mais l'énergie négative (introvertie) fait qu'il y a un certain malaise au niveau de l'expression et de l'élocution. Ici, l'homme n'a d'yeux que pour la réalité. L'acquisition des aperçus de la diversité des formes et des mobiles, est l'un des comportements issus de la Vierge, le Taureau, lui, étant plutôt axé sur la recherche de la certitude.

Rien n'échappe à l'attention du type Vierge, son sens des proportions est très développé. La recherche scientifique est une activité typiquement Vierge.

Toute planète dans le signe de la Vierge peut moissonner dans la perspective croissante de ses propres mobiles et motivations. C'est là que nous retrouvons la servitude, l'état de subordination attribué à ce signe, vu sa difficulté de passer aux actes. Il peut y avoir compréhension envers autrui, car souvent il y a une grande pénétration de pensée (l'autocritique amène à la pénétration intérieure). Il y a également le sens du service, au sens généreux du terme. Par contre, sa recherche de perfection peut lui nuire, car il attendra en retour la même perfection de la part des autres. L'individu qui a son Soleil en Vierge est souvent célibataire, sa pudeur et son perfectionnisme sont au centre de sa propre insécurité, en même temps c'est le moteur de son besoin d'analyse. Dans ses affaires de cœur, il y a tendance à des blocages dus à cette insécurité. Cela peut amener une surcompensation ; il exige peut-être trop de ses partenaires qu'il voudrait conformes à ses exigences ou alors il s'abaissera à un comportement contraire. Il va sans dire que dans ce cas, il n'y aura plus la moindre trace de pudeur (Mercure est aussi le dieu des voleurs).

Je peux à présent vous donner quelques indications pour mieux comprendre la structure du zodiaque : Le Lion représente la phase 5 du Bélier, soit 5 signes de 30° plus loin : auto expression. Pour la Vierge, la phase 5 représente le Capricorne, signe de solitude et de recherche supérieure de l'individualité. Vous pouvez examiner tous les signes, ils s'imbriquent l'un dans l'autre dans une logique extraordinaire.

Dans la phase Vierge il y a sans doute un rapport entre l'autocritique et une recherche de participation à un “Tout”, à une globalité comprise avec un partenaire (phase Balance). L'introspection et la purification peuvent être des mots clés dans un but de futures relations, Vénus est dite en chute dans ce signe, Jupiter et Neptune également. Comme ce sont des planètes symbolisant les relations, la Vierge tendra à rechercher ces dernières. Il est évident que pris dans un sens large, ce peut être une recherche technique qui permettra de combler ce désir de relation, la division pour la relation.

L'enfant après avoir établi des contacts avec ses petits copains de jeux, s'il veut voir ses contacts s'améliorer, va expérimenter, à travers ses peines et ses joies, son expression personnelle. Il commencera à discerner les choses, le bien et le mal, la dualité de l'individu. C'est cette phase qui symbolise le mûrissement intérieur de l'enfant, par la connaissance de sa propre dualité antagoniste. Il lui faut à présent choisir entre un côté ou un autre, comprendre pourquoi il lui est interdit de faire ceci ou cela et pressentir également que c'est dans le pourquoi, qu'il trouvera certaines réponses. C'est une phase de mise en question, basée sur l'antagonisme : “Maman, pourquoi les bateaux flottent sur l'eau et pas moi ?”

Derrière la question, la division règne, l'enfant sait qu'il pourra communiquer s'il peut comprendre. J'ai entendu une fillette dire d'une connaissance qui était incarcérée pour refus de service militaire : il est en prison, parce qu'il n'aime pas la guerre. Elle avait écouté une conversation d'adultes et fait une synthèse pour pouvoir communiquer avec d'autres. L'âge des “pourquoi ?” est symbolisé par la Vierge.

De par cette division mercurienne, le classement permet d'engranger (culture, connaissance concrète d'un signe de terre). La Vierge permet la multitude, mais multitude divisée et classée. Mercure en Vierge sera scalpel, microscope, le corset qui sert à maintenir les intestins, les insectes qui décortiquent. Vénus en Vierge, enlève son corset, elle rejette symboliquement la répression de son amour. Jupiter en chute, c'est le règne de la morale. La purification par la confession (on divise alors ses actes pour les exprimer librement). Le sigle du signe signifie les anses intestinales, il suggère des passages plus étroits (la spéléologie par ex.), une fente qui symbolise l'angoisse du passage vers une forme de connaissance. La terre aime le concret. Par pure définition, le mythe du labyrinthe est Vierge, le monde du travail également. Cela peut vouloir dire, purification par le service, afin de devenir un outil de plus en plus pur et de plus en plus irréprochable. Il est maintenant possible, puisque vous commencez à comprendre la mécanique céleste, d'entrer plus à fond dans les détails qui vous feront réaliser d'abord l'usage des archétypes puis leur maîtrise

Le dragon à plusieurs têtes de l'apocalypse ne représenterait-il pas les forces de l'inconscient libérées par la découverte des planètes transaturniennes Le manque de connaissance, de compréhension et de discernement est à la base du plus grand nombre de nos erreurs. C'est par la compréhension que nous pouvons nous libérer et maîtriser nos peurs, nos angoisses qui sont issues d'un manque de maîtrise de nos archétypes inconscients ; un peu comme le dentiste soigne une carie, issue des maladies propres à notre époque. La compréhension de l'astrologie peut vous aider à soigner les erreurs que vous faites dans votre inconscient.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://pourlanimal.forumpro.fr/forum.htm
prov
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3125
Age : 69
Localisation : chez les nougats
Humeur : ou le vent me conduit ......
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Les signes du zodiaque.   Dim 26 Oct - 18:04

LA BALANCE
Septième signe du zodiaque, transit du Soleil : 23 septembre - 23 octobre. Équinoxe d'automne. Égalité de la lumière des jours et des nuits. Air - Cardinal - positif - masculin. Maître : Vénus. Exaltation de Saturne au 21° Balance. Exil de Mars et chute du Soleil.
Signification essentielle : l'esprit de justice. Sens social : c'est le rapprochement. Le rôle que joue la Balance dans le zodiaque est d'évaluer. Dans le symbolisme graphique de ce signe nous remarquons une chose qui retient notre attention. Le signe qui représente l'Oméga en grec (se référer aux paroles du Christ “Je suis l'Alpha et l'Oméga”).

Le Bélier et la Balance, par analogie l'effort d'individualisation et l'effort de ralliement aux autres, permettent de pouvoir évaluer sa place vis-à-vis d'autrui. La Balance ayant deux plateaux qui lui permettent de peser les choses. Peser, c'est comparer un poids généralement admis de façon collective, socialement accepté; c'est comparer, évaluer, mesurer son poids, sa masse, donc son caractère fondamental en fonction de sa valeur sociale. De cette évaluation découlent des références de liaisons avec autrui. La Balance permet une liaison relationnelle entre deux objets, ceci de manière intellectuelle (signe d'air).

C'est l'un des points capitaux du développement humain, la coexistence avec d'autres sur un plan d'égalité et une relation avec un partenaire plus particulier. Saturne est exalté en Balance, c'est pourquoi les partenaires se limitent à la monogamie et en font un rapport privilégié, généralement dans le mariage. Saturne limite l'inflation qui pourrait survenir si cette planète n'existait pas. Malheureusement nous avons toujours tendance à préférer l'inflation à la limitation, quoiqu'il existe un équilibre entre trop et trop peu. Le fait de pouvoir juger et évaluer une situation pose inéluctablement des problèmes ; le pour et le contre.

La phase Balance est une réaction à la phase Vierge, dans laquelle l'individu s'est scruté sous toutes les coutures. Maintenant il cherche quelque chose de neuf, en dehors de lui. Ce qu'il faut développer dans cette phase, une fois que l'individuation psychique est comprise et acceptée, c'est la participation, à titre individuel dans le mécanisme social. On cherchera à rétablir un équilibre par rapport à tout ce que l'on évalue. Très souvent quand la Balance est valorisée, dans un thème de révolution solaire notamment, (retour du Soleil à sa position radicale) c'est l'indication que l'on peut trouver sa vraie place et participation dans le monde extérieur.

Le rayonnement du Soleil est à nouveau équilibré dans ce signe (la longueur des jours et des nuits est identique sur toute la planète). C'est le début de l'automne, la nature elle-même se rééquilibre, les feuilles commencent à tomber pour nourrir la terre qui s'était appauvrie en nourrissant ses fruits. Autrement dit, la Balance symbolise aussi un temps d'arrêt pour soi-même, afin de mieux pouvoir repartir par la suite.

Le Soleil est en chute et Saturne est exalté. Il est normal que les individus de ce signe se responsabilisent vis-à-vis des autres. Responsable signifie “capacité de répondre à”. Saturne dans ses multiples fonctions, représente la responsabilité ou plus exactement, la peur de prendre la responsabilité de quelque chose.
Le germe d'un nouveau printemps est posé dans la Balance, ce qui peut vouloir dire qu'un germe de développement plus complet de liaison avec autrui est déposé chez l'homme. Ceci sera possible s'il prend conscience de ses aspects mal éclairés et reconnaît son double intérieur.

Si l'on est honnête envers soi-même, on se rend compte que nous attirons les personnes que nous voulons consciemment ou (et) inconsciemment attirer ; elles sont le reflet de nous-mêmes, une de nos multiples formes de projection sur le monde extérieur.
Si dans le Bélier l'individu attire tout à lui au niveau de sa croissance intérieure, la Balance voudrait que sa croissance se fasse extérieurement. Il est important de dire que ce n'est que le reflet d'un rapport avec son inconscient. Dans la Genèse, il est dit que Dieu fit l'homme à son image. Je pense que la faiblesse d'Ève face au serpent (animal Scorpion) et la faiblesse d'Adam vis-à-vis d'Ève, sont une autre manière de symboliser cette phase. Vénus qui séduit et Saturne qui punit. Le serpent qui charme et Dieu qui punit. Dieu le Père, le père qui structure, qui forme l'enfant, qu'il faut suivre et comprendre pour évoluer. La Balance peut vouloir suivre la voie la plus élégante ou facile, et susceptible en même temps d'attirer des plaisirs (Vénus).

La Balance est une forme de confrontation essentielle avec l'autre et il devrait y avoir beaucoup de courage dans cette confrontation, afin d'aboutir à une relation sociale consciente avec les autres, dans des relations aussi parfaites que possible, où l'on pourra évaluer, peser, etc. Des règles, des mesures sont établies (par ex. les lois) auxquelles on se pliera dans ses rapports et fréquentations, afin d'accorder à chacun la reconnaissance et le respect qui lui sont dus. On sait dans cette phase, saisir l'individualité de l'autre. C'est par et avec les autres que l'on obtient une forme de conscience dans la Balance.

Tout ce qui touche à la Balance devrait être ouvert et curieux de ce qui se passe dans notre société. La psychologie et les relations humaines devraient aider à l'épanouissement de cette phase. L'évaluation permet de devenir un excellent diplomate, mais les prises de décision lui sont très difficiles, car la compréhension des multiples aspects d'un problème lui fait accepter un peu trop vite un compromis ou alors il laisse le bénéfice du doute. Il y a une certaine indécision. Cette attitude indécise se retrouve aussi chez la Vierge, qui possède une incertitude intérieure, chez la Balance c'est surtout une façon de penser, qui provoque très vite des déséquilibres émotionnels ainsi qu'un caractère changeant et versatile. Le besoin de recherche d'harmonie est grand. Le déséquilibre émotionnel vient du fait que la fonction affective est moins développée que la fonction intellectuelle qui prend le dessus, ce qui peut donner ce caractère changeant et versatile. La recherche d'équilibre est plus un besoin qu'un don. La longueur des jours décroît durant cette phase, les couleurs automnales prennent le dessus. L'appréhension de descendre au fond de la relation (qui se passe lors de la phase Scorpion) donne sans doute le comportement de girouette lorsqu'elle est mal comprise ou dirigée.

Pendant cette phase, l'enfant apprend que les autres ne sont pas toujours parfaits. Cependant, il va essayer de se relier à eux, sur une base d'égalité, de peser le pour et le contre, de faire certaines concessions, sinon il pressent qu'il sera rejeté, qu'il restera seul. Trop de concessions peuvent aussi conduire à un rejet. C'est une phase où l'expérience de la peur (au niveau relationnel) se trouve au premier plan.

L'appartenance à une relation et le fait de se situer dans cette appartenance est le point le plus important de cette phase du zodiaque.

LE SCORPION

Huitième signe, transit solaire 24 octobre - 22 novembre env. Eau. Fixe, négatif, féminin. Maîtres : Mars et Pluton. Exaltation d'Uranus à 10° Scorpion. Exil de Vénus. Chute de la Lune. La nature entre en sommeil. Significations essentielles : la vue que l'on a de la mort, le germe de vie en puissance.

Psychologiquement, c'est la force contenue ou l'agressivité contenue. Socialement, c'est la mortalité, la sexualité. Tendances des activités : chirurgie, pêche et activités touchant aux eaux dormantes, étangs, marais, canaux. Industrie et engrais chimiques. Mystères, sciences secrètes et sciences de la vie. Biologie, microbiologie, génétique, astrologie, sciences occultes.

Le " jeu" essentiel est de repousser la vie ou de lutter pour la vie.

Cette phase est en fait l'examen et l'expérience émotionnelle des contacts Balance. C'est par le Scorpion que l'on apprend que l'établissement de contacts et d'entretien de relations n'est pas ce qu'il y a de plus précieux et surtout ne représente pas un but en soi. C'est pourquoi on essayera, dans cette phase de comprendre la signification de l'existence sur la terre amplifiée par la profondeur des sentiments scorpions. Le processus de transformation de la psyché humaine, à tous les niveaux, forme une donnée qui est indissolublement liée à cette phase. Pour que certains “secrets” de la psyché puissent être atteints, il faut le sacrifice de certains comportements qui doivent faire place nette à d'autres processus de croissance.

N'oublions pas que le Scorpion est le huitième signe. Par analogie, le huitième signe est étroitement lié à la Maison VIII, celle qui gère notre inconscient personnel. La pénétration Scorpion dans une couche plus profonde de l'inconscient fait que les réactions peuvent quelquefois être incalculables, le sens de l'émotion qui ressort à ce moment-là ne peut pas être compris immédiatement, étant donné les liens existant avec l'inconscient personnel.

Dans la nature, l'automne en plein développement fait mourir les apparences jusqu'à ce qu'il ne reste plus que des arbres et des buissons dépouillés. Mais c'est aussi à partir de ce stade qu'ils pourront renaître et s'épanouir. C'est en passant par cette phase de transformation que l'homme, à l'image de la nature, peut s'assurer une continuité. Le Scorpion fouille la relation Balance jusqu'aux tréfonds. Cette phase n'a pas besoin de morale, elle aussi sera écartée. Le besoin sentimental de descendre au plus profond de ce qui vit, est en fait une recherche d'une renaissance, c'est également le besoin acharné d'une fusion totale et intense avec l'autre. La sexualité sert souvent de moyen de fusion avec autrui, c'est sans doute pour cela qu'on l'attribue au Scorpion.

La nécessité d'émotions est plus prononcée que durant la phase Cancer, c'est une attitude de tout ou de rien, la volonté opiniâtre du jusqu'au-boutisme, la volonté de conservation des biens qu'il possède, qu'il apprécie et considère comme son idéal (de façon sentimentale). Cette phase donne par l'énergie négative et fixe (tournée vers l'intérieur), un côté plus renfermé, insondable, intransigeant et très passionné. La conservation des biens peut être tellement importante qu'un individu qui aurait une forte dominante Scorpion, pourrait être prêt à le payer de sa vie. Le Scorpion veut aller au bout des choses, mais surtout au fond de lui-même, même lorsqu'il scrute et fouille les autres, faisant ressortir leurs défauts. Il y a une maîtrise extérieure des sentiments, qui le fait souvent passer pour froid, ainsi qu'une intense attirance émotionnelle qui en fait souvent un être incompris et peu apprécié de son entourage, qui ne comprend pas toujours ce qui se passe derrière ce masque apparemment calme et impassible. Le Scorpion apprend aussi à reconnaître et à prendre conscience de son image intérieure en tant que partenaire (une partie de l'anima et animus, image féminine de l'homme et image masculine de la femme).

Par Lilith, autre maître du Scorpion, les contrecoups font que l'on réagit affectivement, ce qui fait resurgir beaucoup de comportements inconscients, donc de crises intenses, mais c'est aussi l'une des périodes les plus créatrices.

S'il s'accroche au choix de ses émotions, il peut devenir un “Scorpion inférieur” où le besoin de possession découle de sa forte émotivité, de son intense sexualité et de son opiniâtreté qui peuvent aller jusqu'à la brutalité, la jalousie, etc. La haine persistante découle alors d'un mécanisme de protection issu de la persistance d'expériences non développées que l'on a ressenties comme traumatisantes. Le Scorpion transformé (Uranus, maître du Scorpion avec Mars et Pluton) peut évoluer en “Scorpion supérieur” qui peut se métamorphoser en quelqu'un qui désire approfondir les mystères de l'existence. Avec de la générosité, il pourra transformer ses crises en instruments de précision qui l'aideront à compatir et à ressentir les choses avec plus de réalisme.

Vu d'une autre manière, il est logique de penser que Pluton, qui symbolise le sperme, agit sur la volonté de transformation. Ce dernier, pour arriver à son but qui est de féconder un ovule, doit se dissoudre, se changer, se transformer, mourir en tant que lui-même dans l'ovule féminin. De là sortira un fœtus, un processus de vie. L'église catholique a mis un frein au désir de liberté Scorpion. Pour elle, la sublimation de la mort, par une existence libérée de tout désir au Paradis est, dirait-on, le but ultime à l'existence terrestre. Au niveau archétypal, la sexualité sert à transcender, transformer et sublimer. La force de volonté plutonienne qui utilise l'énergie sexuelle, peut également faire ressortir des fantasmes, des chimères, des contenus refoulés dans l'inconscient. Toujours le même besoin de rentrer en soi, de s'y plonger et de transformer ce que l'on a au plus profond de soi. C'est au Scorpion “supérieur” de renaître, de dépasser les ténèbres et de se transformer. Pluton est la plus lointaine planète du système solaire ; elle n'est pratiquement pas éclairée par le Soleil.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://pourlanimal.forumpro.fr/forum.htm
prov
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3125
Age : 69
Localisation : chez les nougats
Humeur : ou le vent me conduit ......
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Les signes du zodiaque.   Dim 26 Oct - 18:05

LE SAGITTAIRE

Neuvième signe du zodiaque. 23 novembre - 21 décembre. Feu - mutable - positif - masculin. Maîtres : Jupiter et Neptune. Chute de Mercure. Affinités : Soleil et Mars.
Significations essentielles : élans de l'esprit et du corps, la foi, les voyages. Sens psychologique : dynamisme. Sens social : enseignement secondaire, universités, religion, églises, missions, grand tourisme, expansion coloniale.

Tendances de l'activité : enseignement supérieur, professorat, littérature, carrières libérales, religieuses, longs voyages, missions, hippisme, aviation, motos, voitures.

La phase Sagittaire établit des relations entre les apparences extérieures et les apparences intérieures du Scorpion. Les signes fixes sont des signes de pouvoir. Les signes mutables sont des signes où le mental est mis en avant. Cette phase sagittaire débute par l'entrée en scène de la collectivité ou autre personne (Balance). Puis on peut sentir et canaliser cette collectivité, dans le meilleur des cas, fusionner avec elle (Scorpion). Dans le Sagittaire, on trouve l'emploi du pouvoir Scorpion dans un but et un souci d'efficacité, d'usages collectifs, par extension du mental.

L'entrée de la nature dans son grand sommeil, nous montre que les jours déclinent de plus en plus pour arriver vers la nuit la plus longue. Le collectivisme (la nuit) se dirige droit devant lui, sans opposition. L'individualisme (le jour) est dominé par cette force collective. Les pourquoi des choses ne sont pas percés uniquement par les sentiments issus du Scorpion. L'esprit abstrait intervient à présent d'une façon intuitive (signe de feu) et tend à former une synthèse. Nous avons vu dans les Gémeaux que la pensée était multiplicatrice, dans la Vierge elle divise, dans le Sagittaire elle étend et dans les Poissons elle comprime.

Pas de discrimination dans le Sagittaire, il s'agit plutôt de se consacrer à des choses plus universelles ou de découvrir des principes universels dans les faits. Le facteur affectif compte moins que dans le Scorpion. L'important est la mise en place des faits et des choses dans un cadre philosophique ou religieux (terme qui prend sa racine étymologique dans le mot relier) pour pouvoir participer réellement à un ensemble social plus vaste.

La quête initiatique du Scorpion se transforme dans le Sagittaire en une quête de la vérité, de l'absolu. Les croisades, l'abstraction, la métaphysique, les pèlerinages, la quête de Dieu dans la religion sont autant de moyens que l'esprit humain a pu découvrir pour arriver aux sphères supérieures de l'esprit. Dans les Gémeaux, signe opposé, l'homme cherche des connexions proches. Dans le Sagittaire, il s'agit de connexions lointaines. Il est prêt à défendre de tout son poids la vérité qu'il a découverte, et souvent avec un manque de tact et de subtilité surprenant. L'Espagne est un pays Sagittaire, l'inquisition espagnole en Amérique du Sud est un exemple frappant de despotisme, il est navrant de constater qu'une quête de vérité puisse dégénérer de la sorte. Le Sagittaire comprend mal qu'on ne se relie pas à un ensemble plus grand. Il y a identification sociale, car il cherche bien souvent à réduire ses incertitudes intérieures, ayant toujours besoin d'espace autour de lui. Le Sagittaire symbolise aussi les pays aux grands espaces. Si l'on réduit cette phase à un espace limité, on la rend malheureuse. Il y a le besoin d'exercer son corps afin qu'il soit toujours libre. Jupiter, dans la mythologie grecque ne souffrait d'aucune contrainte, violant, prenant, ne se laissant dominer par personne. Son but était néanmoins charitable, celui d'assurer l'existence de l'humanité. Du haut de son Olympe, il ne voyait pas l'homme seul, mais l'ensemble de l'humanité.

La diffusion d'un enseignement constitue un moyen de consolidation de ses propres fondations spirituelles. Il va à l'étranger pour se retrouver en lui-même. La forme abstraite d'études des civilisations et une forme de philosophie de l'existence ont un but commun : la découverte de nouveaux territoires intérieurs. Le côté personnel de l'existence est traité négligemment, car il accorde la plus grande importance aux lois spirituelles et à la morale. Le but ou le sens du but, est un mot-clé Sagittaire. Comme on le voit dans le symbolisme du centaure, autre représentation graphique du signe : il pointe son arc à 45°, au maximum d'efficacité, là où la flèche ira le plus loin. Le cheval est un animal domptable, à l'inverse du taureau qui est indomptable ; la plus noble conquête de l'homme. Il cherche à se conquérir lui-même.

L'enthousiasme est inné et il peut sacrifier beaucoup à ses idéaux. La mobilité constitue également une indication du caractère changeant de son esprit.

En relation aux signes de Feu, le Bélier est une forme de la manifestation individuelle, le Lion est une forme d'expression de l'ego (sous toutes ses formes), le Sagittaire c'est la prise de conscience de cet ego et de ce moi ; c'est pourquoi il peut y avoir sadisme et intolérance, car il a toujours des idées personnelles, malgré des impressions d'impersonnalité qui peuvent se dégager de lui. Dans ce cas, c'est une incertitude inconsciente à l'égard du nouveau cadre qu'il vient de découvrir.

Le Sagittaire “évolué”, cherche le contenu des choses. La large vision qu'il a acquise lui permet de mieux comprendre autrui. Le feu, mobile se manifeste au mieux dans un comportement plein d'espoir, plein de confiance enfantine en l'avenir. Certains dangers précis, peuvent avoir raison de lui, car il sous-estime les conséquences de ses actes, la faute à sa confiance aveugle et à son optimisme. Il se dégage du ménage, de la famille, de l'entourage (Jupiter), se sentant faire partie d'un tout plus grand, (Neptune, planète des obligations sociales et de la liberté à l'intérieur de la collectivité), vers le défi que représente sa situation dans cet ensemble plus grand, qu'il verra dans le Capricorne.

Mot-clé : prise de conscience de soi-même, par extension mentale de faits qui peuvent s'expliquer de façon rationnelle et difficilement par les écrits et les mots.

LE CAPRICORNE

Dixième signe zodiacal, 22 décembre - 20 janvier. 0° solstice d'hiver. Terre - cardinal - négatif - féminin. Maîtres : Saturne et Uranus. Exaltation de Mars 28° Capricorne. Exil de la Lune. Chute de Jupiter. Affinité : Mercure, Lilith.

Les jours vont remonter, mais leur brièveté oblige à prendre une certaine retraite. C'est sans doute la raison pour laquelle ce signe est tardif : il attend son heure pour agir. Symboliquement, il attend que les jours redeviennent plus longs pour mieux voir la lumière.

Signification essentielle : le pouvoir établi, l'État. Sens psychologique : l'ambition. Sens social : l'administration, le gouvernement considéré comme un ensemble de rouages.

Signification usuelle : les pièces articulées, les rouages, les enveloppes, la peau. Tendances de l'activité : tout ce qui fait allusion à la compréhension innée des rouages, pris dans leur sens symbolique : politique, mécanique, articulations, administrations, postes gouvernementaux. Les os, la chimie osseuse.

C'est dans cette phase, après la prise de conscience du Sagittaire, où les mots n'ont plus leur place, que l'on trouve une continuation à l'ascension de la psyché humaine. Dans la nature, on ne trouve pratiquement pas de vie au-dessus du sol. De nombreuses formes de vie doivent montrer qu'elles sont suffisamment fortes pour résister à l'épreuve du froid et pour traverser le dernier quadrant zodiacal : l'hiver.

Dans le Scorpion on est devenu “adepte”, on a fouillé ses mobiles, on a découvert une base collective des sentiments ou du moins une base où les sentiments peuvent atteindre la collectivité. Dans le Sagittaire, on est devenu philosophe, on s'est cherché à travers de grands territoires, souvent intérieurs. Dans le Capricorne, on a une image bien définie de ce que l'on est, de ce que l'on est capable, de ce que l'on peut atteindre dans un ensemble plus grand. La forme précise est importante. Le Capricorne s'occupe justement de façonner des formes précises. Cette phase est le sommet du processus dans lequel tout reçoit une forme. C'est l'identification à une donnée précise, spirituelle ou non. L'accent est mis sur la situation sociale dans la communauté, en tant qu'ensemble bien délimité. Dans le Sagittaire, les motifs qui se cachent derrière les apparences des choses n'avaient pas forcément de considération pour les apparences réelles. Dans le Capricorne, c'est l'intégration de toutes les formes qui sont importantes et surtout la détermination de sa propre situation au sein du plus vaste ensemble possible. C'est voir les frontières et les étendre, les modifier quand cela s'avère nécessaire. Il est difficile de garder les choses cristallisées longtemps, c'est une leçon que l'on apprend dans le Capricorne. Si l'on veut conserver les choses dans le froid pour en avoir une utilisation ultérieure, il faut aussi les dégeler. Des légumes peuvent être congelés, mais à quoi servent-ils s'ils le restent indéfiniment ? L'estomac ne sera pas satisfait ! Et sans nourriture on meurt.

La conscience de ses capacités est très importante. En même temps, elle constitue le facteur le plus incertain, car il y a dans ce signe une notion d'une identité que l'on s'est soi-même choisie et qui doit faire ses preuves. C'est pourquoi il faut, dans la phase Capricorne, assurer sa situation sociale, dans le mode de la perception. Tout doit être tangible, les méthodes se veulent pratiques et efficaces. La sécurité matérielle est appréciée mais différemment que dans le Taureau où elle est un but en soi. Cette sécurité se fait contre toute dépendance, ce qui lié à l'identité que l'on s'est choisie. C'est ici, dans ce signe de terre introverti que l'homme utilise toute l'énergie nécessaire, de façon souvent active, ce qui se manifeste par l'ambition et par la valeur qu'il voudra bien s'accorder à lui-même. Pour atteindre les sommets de ce qu'il recherche (Saturne symbolise la montagne, les sommets, là où Moïse est allé chercher les tables de la loi qui fixeront les limites de la moralité de son peuple). Il utilisera persévérance, parcimonie, discipline, sens pratique, intégrité, fidélité à la parole donnée.

Beaucoup diront d'une personne qui a une forte dominante Capricorne, qu'il est froid et insensible, mais beaucoup de choses se passent derrière cet aspect apparemment froid et impassible ; tout comme dans la nature. Il y a dans ce signe une lutte pour la conservation de la forme. Il est possible que certains individus stagnent à force de cristalliser les choses. L'aspiration à sa propre reconnaissance fait que dans cette phase l'individu peut se sentir esseulé, mélancolique et anxieux. Le but du Capricorne paraît difficile à atteindre. Le contrecoup peut apparaître dans les expériences affectives, parce que les émotions n'appartiennent pas aux domaines tangibles et concrets. C'est pourquoi, il s'accroche souvent longtemps à des sentiments qu'il a du mal à oublier et à des expériences traumatisantes (Exil de la Lune et Chute de Neptune).

La conscience du but l'empêche de faire dévier les difficultés de sa route. L'ascèse lui permet bien souvent d'atteindre son objectif, peut importe où il se situe dans le temps (Saturne). Les objectifs Sagittaire sont réduits dans cette phase à l'intérieur des limites restreintes, d'objectifs à long terme, pratiques et réalisables, l'expérience est mise au service des plans entrepris pour y arriver.
Il y a toujours la possibilité de devenir un chef dans cette phase, mais attention au pouvoir de ce signe. Le pouvoir peut prendre bien des tournures.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://pourlanimal.forumpro.fr/forum.htm
prov
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3125
Age : 69
Localisation : chez les nougats
Humeur : ou le vent me conduit ......
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Les signes du zodiaque.   Dim 26 Oct - 18:06

LE VERSEAU

Onzième signe zodiacal, 21 janvier - 18 février. Air - positif - fixe - masculin. Maîtres : Uranus et Saturne. Exaltation de Mercure et Pluton, chute de Neptune, exil du Soleil. Affinité : Vénus.
Signification essentielle : la connaissance qui approfondit l'esprit. Sens psychologique : l'altruisme humanitaire.
Sens social : rapprocher les hommes/confraternité. Tendance de l'activité : esprit scientifique de recherche et d'application. Musique, mathématiques supérieures, sciences exactes. Activité en liaison avec les sociétés anonymes, trusts (Pluton).

Avec le Verseau, nous arrivons au dernier des signes fixes, de libération du pouvoir, étant donné que l'énergie va toujours de l'extérieur vers l'intérieur et qu'elle est donc fortement axée sur soi. Le pouvoir est une énergie prête à un usage déterminé et significatif, à l'aide de moyens préparés dans ce but. Tous les signes fixes ont une constante : la sensualité. La sexualité joue un rôle important dans l'équilibre de la phase du Verseau, mais un rôle plus intellectuel.

Dans la nature, la vie est encore et toujours souterraine et cachée. Le Capricorne représente la lutte pour la conservation de la forme. La nature rejette jusqu'à la dernière des formes superflues, celles-ci sont devenues inutiles. La fonction air (essentialiser) bat son plein. Tout ce qui n'a pas résisté à l'épreuve, ce qui n'est pas utilisable est mis à l'écart. Les arbres laissent tomber leurs branches mortes. La forme brisée du Capricorne est soumise à une investigation et à une analyse afin que tout ce qui n'est plus utilisable puisse être rejeté. C'est la suppression de l'inutile.

La crise vécue dans le Verseau n'est pas analogue à celle du Scorpion, touchant le fond de l'individualité, mais touchant le fond de l'humanité et de la société. La notion totalitaire de la condition humaine. Dans le Verseau, il est possible de maîtriser les apparences des choses, car le besoin de briser les formes est grand, ainsi que celui de rejeter les limites, de les franchir.

La pensée domine le sentiment. L'homme cherche à se libérer des émotions et des sentiments. Son attitude en amour est peu émotive, du moins extérieurement. Le Verseau ramène à lui toutes ses expériences, y compris sentimentales et il les rumine constamment en idées intellectuelles (air-fixe). S'il a réussi à briser les formes extérieures, il risque toujours de se perdre dans les formes de pensées de son monde intérieur. La liberté de pensée est plus qu'importante, et s'il peut être fidèle en amour, l'amitié, l'échange d'idées et d'opinions sont, face à l'amour, sur un plan d'égalité ; ils représentent un point capital dans cette phase. Il tient à fréquenter ses amis des deux sexes, il peut y avoir déviation, car l'air l'emporte sur le reste : homosexualité par exemple. Statistiquement parlant, l'homosexualité féminine est plus forte dans le Verseau que dans les autres signes.

Après avoir trouvé sa place (Capricorne), il est devenu une entité sociale qui se sent à l'aise dans les groupes, assemblées et autres “assemblages sociaux”. Le Verseau attire tout à lui, la rupture dont j'ai parlé ne s'oriente pas vers les formes collectives, mais vers la forme sous laquelle se manifeste son individualité. Il est indispensable que l'autodestruction plutonienne le projette vers un cadre de vie plus universel. C'est là qu'il vit une insécurité personnelle, qu'il essaye de transformer en un sentiment de sécurité en s'exprimant de façon créative, dans un assemblage collectif. Autant le Lion fait de grands gestes dramatiques en vue d'intégration et de reconnaissance sociale, autant le Verseau fait de grands gestes personnels pour cacher son sentiment habituellement inavoué d'insécurité personnelle et de toute forte personnalité.

Il se sent avant tout un citoyen du monde (pour rejeter les frontières capricorniennes) et il a besoin de se sentir utile dans son monde. Il a besoin de renouveler les formes, de recycler, de re-modeler, etc. Il peut par insécurité personnelle se montrer excentrique, ne s'en tenir qu'à ses idées, uniquement pour mesurer l'effet qu'il aura sur autrui, pour transcender sa peur. Tout ce qui ne concorde pas avec les conceptions qu'il s'est forgé sera rejeté, à cause des frontières que cela implique.

Le Verseau moins différencié, s'associe à tous les mouvements et groupes possibles, parce qu'il s'identifie aveuglément aux idéaux et idées de ces derniers, (mouvements politiques par exemple). C'est une raison de la politique solitaire de Capricorne, qui est dans le Verseau, modifié par le contrecoup des phases.

Le Verseau évolué s'identifie à l'humanité, dans un sens plus universel (par exemple par l'astrologie), alors que le type moins différencié participe à des groupements arbitraires, créant des antagonismes de groupes, contraires aux principes universels du Verseau. (par exemple l'ex-URSS est un pays marqué par le Verseau, inutile d'en dire plus). Ce genre de révolutionnaires est en opposition complète au Verseau supérieur qui défend une philosophie sans entrave, humaniste et impersonnelle (Exil du Soleil).
Points importants dans cette phase : la possibilité de liberté, d'une reconnaissance personnelle, le besoin d'humour et de se méfier des trop grandes déclarations amoureuses.

LES POISSONS

Douzième signe zodiacal, 19 février - 20 mars. Signe d'eau - double - négatif - féminin. Maîtres : Jupiter et Neptune. Exaltation de Vénus à 27° Poissons. Exil et chute de Mercure. Affinité de la Lune.


Signification essentielle : la charité. Sens psychologique : l'émotivité. Sens social : l'assistance.
Signification usuelle : les fleuves. L'intérieur des choses; la matrice, les hôpitaux, les prisons.
Tendances de l'activité : activité et pêche fluviale, les boissons. Les confinements sous toutes leurs formes : hôpitaux, prisons, maisons de rééducation, asiles psychiatriques, etc. Maisons d'illusions, fumoirs d'opium, maisons closes. Service médico-social, assistance sociale.

Dans le Verseau l'être de l'homme a été ressenti dans son sens universel. Jésus a du reste dit : “Sur mon chemin, vous verrez un homme portant une cruche”. C'est de la cruche de la Connaissance, dont parlait Jésus, le symbole du Verseau. Dans les Poissons, c'est l'expérience de l'homme universel vers sa propre personnalité, autrement dit transcender.


En réaction à la pensée Verseau, c'est l'affectivité qui domine dans cette phase. Il ramène fortement à lui tout ce qu'il éprouve, mais l'élément impersonnel qui avait pris forme dans la phase Verseau trouve son prolongement. L'homme lutte pour transformer toutes ses expériences en une expérience unitaire.


Ainsi le but d'un l'hôpital est de recréer les parties corporelles lésées, de recréer un homme neuf. La connaissance de l'homme dans sa totalité, l'altruisme et la technologie d'avant-garde au service de l'altruisme peuvent permettre à l'homme qui a subi une épreuve traumatisante (accident, maladie grave) de transcender son mal, de se recréer dans un milieu clos, lui permettant de se régénérer.
Le confinement de toute nature ne devrait servir qu'à cela : transcender. Cette phase nous amène devant le conflit, né du fait que nous attirons personnellement, à partir de cette impersonnalité, tout ce qui s'est passé. On clôt une boucle du zodiaque, et c'est la somme des expériences des 12 signes qui tombe ici. L'expérience unitaire est le but des Poissons.


Positivement, c'est l'abnégation. Fusion de l'expérience collective et de la personnalité. Négativement, c'est la désintégration totale de la personnalité.


Dans les Poissons, c'est la dissolution complète de la forme, de sorte que dans cette phase, on devient maître de ce qui est informe : le monde des formes mentales, des sentiments. Cette phase est très sensible, très soumise aux influences et aux pressions. La croix mutable mène souvent cette phase à ne savoir que faire de ces impressions. Aussi y a-t-il souvent des changements d'humeurs.
C'est aussi une lutte (signe d'hiver) contre les sentiments et les expériences personnelles et impersonnelles. Lorsque le Poisson est fortement influençable, on se rend compte qu'il n'est même pas conscient d'une identité propre et, qu'il porte souvent l'empreinte de la dernière personne à qui il a parlé ou avec qui il a été en contact.


Le rejet sur les autres n'est pas conscient. La possibilité de se dégager est là, et les possibilités de pénétration sont tellement grandes, qu'il risque de se noyer dedans. Il en résulte une réceptivité aux images et aux perceptions non tangibles, comme des états d'âme, qui sont produits par d'autres, ou qui rayonnent d'eux et contribuent au fait que l'individu a des dons psychiques (prémonition, double-vue). Les dispositions mystiques sont grandes et il y a toujours le danger de s'accrocher à des rites, comme un personnage dévot qui s'accroche à des doctrines déterminées (les sectes par exemple). En fait, il cherche à unir ce qui est personnel au caractère humain universel.


Dans la nature, c'est la période des labours. Le Poisson risque d'être labouré lui aussi, s'il ne se dégage pas de ces ambiances. S'il s'en dégage, c'est un départ vers un nouveau cycle d'expériences, à un niveau supérieur. Il pourra progresser de nouveau dans la phase Bélier vers un cycle nouveau avec les retombées, positives ou non, de l'ancien cycle.

L'homme risque de se dissoudre dans les restes archétypiques de la psyché s'il ne comprend pas. Il sera pris dans ses chimères et dans ses rêves, s'y conformera et restera tel quel dans ses expériences et ses épreuves affectives, sans comprendre à quoi cela peut bien lui servir. Il est vrai qu'il ne ressent pas clairement le contact à la matière et qu'il préfère ne pas prendre de responsabilité dans ce domaine. Il préfère se retirer dans son apparente solitude et vivre dans son monde de rêves et d'idéaux.

Le Poisson aime travailler en retrait, dans de grandes institutions collectives, derrière un écran où il est intouchable, dans un univers où il peut faire étalage de sa miséricorde. L'assimilation est très grande, mais il souffre d'une non-confiance en lui, qui fait qu'il se retrouve souvent influencé par les médias. A cause de sa sensibilité émotionnelle, il n'utilise que très rarement cette faculté d'assimilation. C'est dans le Poisson qu'on retrouve la sagesse définitive, maître de l'informe, le rassemblement en une unité.
Le Poisson devrait être l'être humain qui a réuni en lui les contraires, le personnel et l'impersonnel. Il fournit, comme dans la nature à l'époque de l'année où le Soleil transite ce signe, un champ sur lequel il pourra semer : le labourage prépare la terre à être fécondée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://pourlanimal.forumpro.fr/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les signes du zodiaque.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les signes du zodiaque.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fond d'écran signes du Zodiaque
» [résolu] cherche photo de pin's zodiaque bd
» Liste des Signes du Zodiaque
» De quel signe du zodiaque êtes vous?
» Signes du zodiaque sur différentes images

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum pipelettes un jour ::  La vie des Pipelettes :: Au jour le jour :: Discussions des Pipelettes-
Sauter vers: