AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Chez les pipelettes il est

Partagez | 
 

 THE LOVE BOAT (3ème)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jjd1972
Timide
Timide
avatar

Masculin
Nombre de messages : 30
Age : 45
Localisation : Gleize
Emploi/loisirs : Immobilier
Humeur : Joyeux et gaillard
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: THE LOVE BOAT (3ème)   Dim 24 Mai - 12:21

HISTOIRE 2: LES DEUX CELIBATAIRES

Une fois les deux affreux passés, s'en vient généralement soit un homme seul puis une femme seule, soit l'inverse. Comme je suis poli et galant : honneur aux dames.

1 - La pauvrette isolée

Plusieurs type de jeune fille peuvent être présentée sur le bateau afin de mettre en place une intringue palpitante, c'est là toute le génie des scénaristes. Ici nous prendrons le cas classique de la pauvre fille éplorée.
Elle est plutôt jolie, blonde et bronzée (à se demander ce qu'elle vient faire sur le Pacific car elle a déjà tout ce que les touristes viennent chercher au minimum) mais elle est TRISTE, bichette. On ressent un léger vague à l'âme quand la caméra fais un plan sur elle tandisque que les BRADFORD partent en s'engueulant copieusement. Gopher, bien qu'il soit laid comme un pou, en voyant la jeune beauté s'avancer vers lui pense qu'il va la pécho grave (sans compter qu'il en est à une douzaine de rateaux et qu'il ne peut difficilement plu tenir plus longtemps) mais dès les premiers mots il se rend vite compte que ce sera pas pour aujourd'hui.

Extrait:

Gopher:, avec son plus beau sourire: - Bonjour Mademoiselle, bienvenue à bord du Pacific Princess!

Jennifer Wiston: - B... Bonjour.. (Et la pauvrette éclate en sanglots).

Gopher: - Mais que se passe-t-il belle enfant? Ressentez vous un léger vague à l'âme ou est-ce la vue de mon physique avantageux qui vous procure ce sanglot impromptu? (Gopher est peu psychologue)

Jennifer Winston, ravalant ses larmes: - Non, pauvre nain chétif, n'ayez crainte. Avec votre face de cake et votre physique de cure-dent j'aurais plutôt tendance à rire de bon coeur mais aujourd'hui je suis bien chagrine! Et la voilà qui repart dans un grand spasmes de larmes.

Gopher : - Bigre! Mais quel est donc l'origine de mal-être, jolie jeune fille? Peut être pourrais je vous venir en aide et qui sait, avec le temps devenir ami...

Jennifer Wiston: - Vous êtes bien aimable mais pour ce qui est de ce que vous pensez vous pouvez vous la mettre sur l'oreille, sale obsédé. Enfin bref. Je devais me marrier et cette croisère était normalement mon voyage de noce. Elle sanglote. Et voilà que la veille de notre union j'ai vécu l'horreur.

Et là elle explique à Gopher le pourquoi de cette déprime. Comme tous les futurs jeunes mariés le couple avait décidé de célébrer leur enterrement de vie de jeune fille / jeune homme. Comme de juste chaque groupe de sexe opposé avait décidé de profiter de leur dernier jour de liberté conjugale.
Dave, son futur ex-mari, et sa bande de potes avaient décidé d'un parcours assez festif dans les rue de Los Angeles pour finir leur périple dans un bar philosophique : "LE CHIEN QUI SUCE" cependant que les filles avaient décidé de faire leur parcours de leur coté. Mais jalouses ces gourgandines avaient décidé en secret de rejoindre les garçons. Et là quelle ne fut pas la surprise de Jennifer!
Naïve elle pensait voir son bel adonis déclamer "La raison de la critique pure" ou faire un discours sur Descartes mais tout autre était la vérité. Contrairement à ce que les garçons avaient voulu faire sournoisement croire aux filles, "LE CHIEN QUI SUCE" n'était pas un bar philosophique. Loin de là. Cet établissement dispensait en fait des cours de mécanique appliquée et là Jennifer surpris Dave les mains plein de cambouis qui avait farfouillé dans un vieux moteur de FORD TAUNUS. HORREUR!!!! Dave avait odieusement trompé sa future épouse en lui cachant son terrible vice: la mécanique automobile alors qu'il lui avait certifié qu'il était expert en contentieux gynécologique dans une prestigieuse clinique de Los Angeles et qu'il ne pouvait pas se blesser les mains eu égard à son emploi. Tout ceci n'était que fariboles. Jennifer était effondrée: comment peut on faire confiance à un homme qui peut mettre ses mains n'importe ou? Se sentant blessée au plus profond d'elle même Jennifer avait rompu sur le champ et décidé malfré tout de partir en croisère afin d'oublier ce facheux épisode. Mais son coeur était en peine et elle ne pouvait retenir ses larmes.
Gopher essayait de lui dire les mots justes pour la réconforter du mieux qu'il le pouvait mais la pauvrette était trop touchée pour entendre raison. Il essaya de lui faire comprendre qu'elle n'était pas la seule à connaître des déboires sentimentaux. Il lui raconta sa dernière aventure avec une autruche car faute de mieux il n'avait rien pu se mettre sous la dent lors de la dernière croisière en Australie. Julie était indisposée et il avait des problèmes d'estomac ce qui lui donnait une haleine fétide. Ainsi pendant 6 mois il avait du se faire les avant bras et n'y tenant plus il avait jeté son dévolu sur une autruche après avoir décimé un élevage de hamster car il n'y avait plus de chatterton sur le bateau.

Trop mal la jeune femme demanda à Gopher la clef de sa cabine afin qu'elle pleure toutes les larmes de son corps. Le stewart s'executa et regrada Jennifer s'éloigner mais, calculateur, il se dit qu'il avait 1 mois pour pouvoir lui faire connaître les joies de la levrette cognée.

Et la juste quand la pauvrette s'éjoigne vient un sémillant jeune homme, seul lui aussi. A cet instant c'est Julie qui le réceptionne...

.... TO BE CONTINUED
Revenir en haut Aller en bas
 
THE LOVE BOAT (3ème)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Série "Drôles de dames" - Charlie's angels
» 3ème clic sur bouton magic mouse
» Premier love....
» Galerie de Vulkan: 3ème compagnie des Ultramarines
» [Périodique] Sans-Gêne ( 3ème série )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum pipelettes un jour ::  Le regard des Pipelettes sur le Cinéma, la Musique et la TV :: Pipelettes TV-
Sauter vers: